r

Produits pharmaceutiques innovants pour des thérapies de maladies chroniques.

Spécialisation

Nous sommes spécialisés dans le traitement alternatif des problèmes métaboliques et dans les syndromes inflammatoires.

Expérience

Notre équipe rassemble des chimistes spécialisés comptabilisant des années d’expérience dans la recherche et le développement pharmaceutiques.

Sécurité

Tous nos compléments alimentaires répondent aux normes GMP et ISO 9002. Tout est mis en œuvre pour maximiser leurs effets bénéfiques tout en évitant les effets secondaires.

Solutions efficaces et sans danger

Normaphar a pour but le développement et la mise sur le marché de molécules innovantes d’origine naturelle dans le domaine de la santé: traitement du cholestérol, syndrome du foie gras et ostéopénie.

Zeltrin
En Belgique, 7 adultes sur 10 ont un taux de cholestérol trop élevé, les médicaments anti-cholestérol font partie d’ailleurs des médicaments les plus vendus.  L’excès de cholestérol est l’un des facteurs de risque majeur de maladies cardiovasculaires et la principale cause de mortalité dans notre pays.

Notre société actuelle est confrontée à une problématique grandissante de syndromes provenant d’une alimentation industrielle déséquilibrée. Cette alimentation fait en effet la part belle aux graisses saturées (graisses animales, huile de palme,..) et aux graisses transformées, graisses trans ou hydrogénées amplifiées par un apport conséquent de glucides raffinés. Cet environnement négatif amène à une amplification du nombre de cas de syndromes métaboliques d’une part (augmentation du taux de cholestérol , augmentation de la glycémie), et de syndromes hépatiques d’autre part (syndrome du foie gras) ainsi que de syndromes inflammatoires (syndromes du côlon irritable, allergies et intolérances).

Zeltrin® est la nouvelle solution pour gérer son cholestérol en toute sécurité et sans effet secondaire de type myalgique. Dans le cadre d’une vaste étude menée sur les champignons, les chercheurs Normaphar ont trouvé dans la Pleurotus ostreatus (pleurote), des extraits réduisant le taux de cholestérol.

Jusqu’à présent, les solutions à base de statines pouvaient engendrer des douleurs musculaires. La consommation de levure rouge de riz constituait alors une alternative car elle engendre des effets secondaires modérés malgré son efficacité effective sur le cholestérol sanguin.

Mais en février dernier, le Conseil Supérieur de la Santé a voulu interdire d’urgence la levure rouge de riz. Maggie De Block, ministre de la Santé, avait notamment été mise en alerte par une enquête de Test-Achats sur base d’une triple polémique :
D’une part, le CSS a souligné une grande variabilité de composition parmi les quelque 180 produits distribués en Belgique, souvent des mélanges de plusieurs produits dont les effets ne sont que peu, voire nullement documentés.
D’autre part, ces produits contenant de la statine « naturelle » sont effectivement actifs, et peuvent entrer en conflit avec des médicaments contre le cholestérol et donc provoquer des effets secondaires.
Enfin, le CSS a détecté dans certains de ces compléments la présence de mycotoxines pouvant apparaitre lors de la fermentation du riz, potentiellement dangereuses pour les reins.

Face à cette vive mise en garde, assortie d’une possible interdiction, sur la levure rouge de riz, et ses effets secondaires possibles, il est aujourd’hui nécessaire de disposer de nouveaux traitements anti-cholestérol.
Zeltrin®, combiné à une alimentation moins grasse et équilibrée, offre une nouvelle option thérapeutique fiable et sans danger.

[Claudia Lomma]
Lifasin
Dans notre corps, tout passe par le foie. On peut le comparer à une usine biochimique qui tourne à plein régime, éliminant en permanence les toxines dans notre sang.

Comme toute usine, notre foie est dépendant de la qualité de ses approvisionnements : les aliments que nous consommons tous les jours. C’est là que le bât blesse. Aujourd’hui, la conjugaison d’une alimentation industrielle trop riche et de la consommation régulière d’alcool et de médicaments mène la vie dure à notre foie. Les chiffres sont parlants : aujourd’hui, une personne sur deux de plus de 40 ans a un problème de foie.
Lorsque notre alimentation commence à se surcharger en sucres et en graisses, l’organisme tente de réagir en fabriquant de plus en plus d’insuline. L’excès de sucre se stocke et se transforme en graisses. Le poids augmente, les graisses accumulées s’oxydent et perturbent le bon fonctionnement de ces mécanismes. Sur-sollicité, l’organisme finit par résister à l’insuline !
Notre foie, trop rapidement saturé par ces quantités massives de sucres et de graisses perd sa capacité de purification. Ses tissus s’oxydent puis s’enflamment pour tenter de réagir. Toute la structure du foie peut alors se dégrader. On parle d’abord de fibrose hépatique puis de cirrhose, en d’autres termes de perte de fonctionnement irréversible de notre foie.
Grâce aux progrès de la recherche sur l’inflammation, un nouveau traitement existe aujourd’hui: LIFASIN.

LIFASIN contient un complexe d’agents anti-inflammatoires naturels, hautement actifs dans la lutte contre les processus menant à la dégradation de notre système hépatique.
D’une part, LIFASIN permet de restaurer l’usine dégradée.
Le complexe d’agents anti-oxydants et anti-inflammatoires de LIFASIN agit directement sur les cellules hépatiques en diminuant de façon marquée l’oxydation issue des graisses accumulées. Le foie est donc détoxifié, l’inflammation s’apaise et par là même le risque de fibrose et donc de cirrhose.
D’autre part, la qualité des approvisionnements de notre usine est aussi rectifiée. Les agents anti-inflammatoires de LIFASIN diminuent aussi bien la résistance à l’insuline que les quantités de graisses toxiques à l’origine du phénomène. Résultat : l’organisme, « re-sensibilsé » à l’insuline, consomme à nouveau les sucres disponibles.
 Un cercle vertueux s’installe, diminuant la pression toxique sur notre usine hépatique, qui reçoit à présent des ingrédients nettement plus équilibrés.
LIFASIN agit directement dans les tissus hépatiques pour préserver l’architecture et le fonctionnement de cette usine biochimique. Il s’agit donc d’une innovation importante protégeant notre foie des complications sévères face auxquelles peu de traitements étaient jusqu’à présent être proposés !
LiFASIN se prend en cure, durant une période de trois mois. Cette cure peut être renouvelée tous les deux ans.

[Claudia Lomma]

(Voir vidéos ci-dessous + article)

Osteosin
L’ostéopénie et l’ostéoporose provoquent une perte de densité osseuse, et constituent à ce titre un problème de santé publique majeur.

Une femme sur deux, et un homme sur trois, durant sa vie, fera une fracture spontanée provoquée par une perte de densité osseuse.

L’os est un organisme vivant caractérisé par des ostéoblastes produisant de la matière osseuse et des ostéoclastes actifs dans la résorption de l’os. Ce phénomène permet le renouvellement osseux. Cette action ostéoblastes-ostéoclastes est en équilibre mais à partir d’un certain âge l’activité ostéoclastique devient prépondérante engendrant une dégradation de l’os.

Deux facteurs augmentent fortement cette dégradation: l’un spécifique à la femme, la ménopause; l’autre relatif à la prise de plus en plus fréquente de corticoïdes.

Osteosin est le premier produit naturel permettant de maintenir l’équilibre de l’interaction ostéoblastes-ostéoclastes. De par sa composition comprenant des curcuminoïdes phytosomiques, Osteosin permet de diminuer l’activité des ostéoclastes et d’augmenter la durée de vie des ostéoblastes. Cette action a été mise en évidence dans une étude en double aveugle démontrant de manière significative, l’action de notre produit Osteosin de maintenir la densité osseuse, voire de permettre la redensification de l’os. De plus Osteosin contient tous les constituants indispensables à la fabrication de l’os: vitamine D, vitamine K1, calcium, magnésium, silice.

Osteosin, une innovation mettant en évidence le véritable enjeu de l’ostéoporose et de l’osteopénie, à savoir l’importance prépondérante du traitement de l’équilibre ostéoblastes-ostéoclastes, bien au-delà de la problématique du déficit de Calcium.

[Claudia Lomma]
LIFASIN : le complément idéal pour contrecarrer la maladie du soda (NASH)
Une équipe d’experts au service de la santé

Forts d’un parcours jalonné de succès (Pharco), les co-fondateurs de Normaphar corrigent aujourd’hui  les déséquilibres dus à l’alimentation industrielle.

François Motte

CEO

Ingénieur chimiste de formation, François posséde une longue expérience dans l’industrie pharmaceutique.

+32 0479 99 34 02

francois.motte@normaphar.be

Guy Wyvekens

CEO

Serial entrepreneur dans différents domaines, Guy gère le développement international de Normaphar.

+32 475 45 52 87

guy.wyvekens@normaphar.be

Coralie Brancart

CFO

Ingénieur de gestion, Coralie a passé 7 ans chez Ernst & Young avant de rejoindre l’équipe Normaphar.

Contactez-nous

NORMAPHAR SA

Chaussée de Louvain 431E
1380 Lasne
Belgique

info@normaphar.be
+32 (0)2 486 40 43

TVA BE 0833.501.796

Nos produits sont disponibles dans toutes les pharmacies indépendantes et chez :